20/02/2017

01/10/16

L'annulation de la Foire fait jaser


BRAS-PANON. L'annulation par la mairie de la Foire 2017 (notre édition du 30/09) fait réagir.

Catégorie : Réunion

Et pas franchement dans le bon sens. En première ligne, les concessionnaires pour qui l'événement peut peser jusqu'à la moitié des ventes de l'année : «Il y aura un impact, c'est certain. On va devoir se retrousser les manches pour compenser et c'est Miel Vert qui va se frotter les mains. Pourquoi ne pas l'avoir avancée de quelques semaines ? Après avoir fait payer les Panonnais l'année dernière, c'est sur que ça va faire jaser», commente plutôt énervé un professionnel.

Avec 38 éditions au compteur, le directeur de Foucque matériel, Daniel Lacaille, est plus philosophe: «Ils avaient fait pareil en 2007 pour les présidentielles, je m'y attendais un peu, on a pas le choix, on s'adaptera». Même soupe à la grimace chez ce professionnel : «C'est sûr que j'aurais un manque à gagner, mais au-delà des recettes c'est aussi un moment important pour faire des contacts». A la coopérative de vanille, Willy Boyer voit un «effet négatif pour nous comme pour la ville».

 


«rien à voir avec LES LEGISLATIVES»

Président de la chambre d'agriculture, Jean-Bernard Gonthier regrette l'annulation «alors que 2007 sera une année cruciale, dommage qu'on annule pour la politique, une élection ne devrait pas interférer». La mairie a rappelé hier son argument : la concordance de l'élection rendrait difficile le maintien de l'événement parce qu'elle mobilise une bonne partie du personnel communal et parce que le champ de foire accueille 5 bureaux de vote.

«On a cherché des solutions mais nous sommes arrivés à la conclusion qu'il valait mieux repousser plutôt que de faire une Foire au rabais», commente le 9e adjoint, François Pereira. Saison cyclonique, vacances, calendrier chargé en événements majeurs... Trouver une autre date relèverait du casse-tête.

En charge des finances, il balaie une rumeur d'annulation pour cause de difficultés à boucler le budget, renforcement des moyens de sécurité oblige : «Nos finances sont saines, c'est complètement faux». L'année dernière, la Foire avait coûté environ 140000euros à la ville pour une fréquentation estimée à plus de 120 000 personnes. Même réponse négative à une autre rumeur : l'annulation pour cause de législatives auxquelles Daniel Gonthier devraient se présenter, histoire de ne pas risquer de se faire reprocher un certain mélange des genres: «C'est tiré par les cheveux, ça n'a rien à voir, il était même pour le maintien et c'est le groupe majoritaire qui a décidé», répond l'adjoint. C'est la 8e Foire annulée de l'histoire.

 

P.M.