24/04/2017

01/10/16

POINTE-À-PITRE: Les commerçants du centre-ville refusent la mort annoncée


Prévue pour se terminer samedi, la grande braderie est finalement prolongée jusqu'à mardi par l'Union des services et commerces pointois pour booster les soldes.

Catégorie : Guadeloupe

Le commerce se meurt dans la cité pointoise depuis plusieurs années. Si, pour beaucoup d'observateurs, cette mort lente est inéluctable, les commerçants n'ont pas l'intention de baisser les bras. Notamment les 210 adhérents à l'USCP (Union des services et commerces pointois). L'association profite de la période des soldes, 24 septembre au 5 novembre, pour organiser une grande braderie jusqu'à samedi, de 9 à 17 heures. À cette occasion, les clients doivent profiter de remises allant de 30 à 60%. Pendant ces quatre jours, les rues Frébault, Schoelcher, Nozières et Abbé-Grégoire sont piétonnes. « La situation actuelle des commerçants de Pointe-à-Pitre n'est pas fameuse, elle est même extrêmement critique, commence Michel Koury. Nous avons décidé de faire quelque chose pour animer cette ville. Vraiment, elle est abandonnée. Les clients ne viennent plus. C'est la population même qui ne descend plus à Pointe-à-Pitre. Nous essayons de relancer ce lieu, c'est pour cela que nous organisons cette braderie pour booster ces soldes. » Selon le président de l'USCP, les membres de l'association ont été emballés par le projet.
ZUMBA GÉANTE CE SAMEDI
« Malheureusement, le temps n'est pas en notre faveur, soupire M. Koury. Mais samedi, ça devrait aller. Nous avons tout mis en place, nous avons fait venir gratuitement des artisans, nous avons payé des chapiteaux avec le concours de Cap Excellence, il faut le dire. Nous avons voulu uniquement des artisans locaux qui ne proposent pas de produits importés mais fabriqués localement. » Si les commerçants étaient d'accord pour organiser la braderie, le choix de la date n'a pas fait l'unanimité chez eux. « Nous avons eu un grand débat à ce sujet, reconnaît le président. Personnellement, j'avais opté pour la semaine prochaine, mais la majorité a décidé que ce serait juste avant. Simplement parce que nous savons qu'en début de mois, les gens vont venir. Le fin de mois est calme, nous avons essayé. C'est peut-être un choix qui n'est pas bon, on ne sait pas. »
Pour animer la braderie, une Zumba géante est prévue, ce samedi, à 15 heures, sur le marché aux épices où sont installés les artisans. Une matinée bokantaj, plus précisément une brocante où des personnes qui ne sont pas commerçantes pourront échanger toutes sortes d'objets, est également au programme, samedi à 9 heures.